Wednesday, February 16, 2005

LES DEFIS DU COMPTOIR

J'ai décidé aujourd'hui - de toute façon je suis chez moi, je fais ce que je veux - d'incorporer à ce blog une partie inter-active. Vous pourrez donc proposer des expressions à mes crocs ascérés. Attention, pour chaque proposition, je ne peux que promettre de faire de mon mieux et il n'est pas sur qu'il y aura à chaque fois matière à rire.
La procédure est simple, il vous suffit de laisser l'expression choisie en commentaire de ce post, puis de patienter jusqu'à la parution de l'article correspondant. De grâce, une seule expression à la fois, je n'ai qu'un clavier.

21 Comments:

Blogger julie70 said...

Justement, en lisant tes textes, je voulais en proposer un (pas d'obligation) "toucher le bois". Longtemps, ne le faisais, mais sans bien savoir que le geste ne suffit pas. Il faut encore ne pas se monter un gros tête ! pas croire trop tôt, etc.

Voilà, si ou quand tu as envie, parle de ce que tu crois dessus. Dans ma langue maternelle, hongrois, on dit d'ailleurs "frappe le bois" (clack clack) pas seulement "touche".

12:49 AM  
Anonymous Kate said...

Bon, allez, je propose:
"passer à la casserole"
"filer un mauvais coton"
"avoir la gueule de bois"
"les carottes sont cuites!"
"faire un tabac"
"avoir du pain sur la planche"
"c'est pas d'la tarte"
...
:-)

3:25 AM  
Blogger coyote des neiges said...

Que dis-tu de...

«Péter d'la broue»
«Partir sur une ballounne»
«Envouyèye, déguidine!»

T'es pas sorti du bois, mon pauvre Laurent!!!

5:38 PM  
Blogger coyote des neiges said...

J'oubliais :
«péter plus haut que le trou»
«La broue dans le toupet»...

8:23 AM  
Anonymous Kate said...

Perdre les pédales
Avoir les jetons
Jouer les filles de l'air
Faire un carton

4:07 PM  
Anonymous Kate said...

Avoir du pot
Brûler les planches

6:16 PM  
Blogger coyote des neiges said...

Pauvre laurent, c'est pas d'la tarte, il y a du pain sur la planche pour toi quand tu vas revenir de jouer les filles de l'air!!!

Perds pas les pédales, si tu as les jetons, tu pourras toujours partir sur une balloune.

Mais je suis sûre que tu vas encore faire un tabac!

Touchons du bois!

4:06 PM  
Anonymous Anonymous said...

moi je propose :

têtu comme un âne.

3:49 AM  
Blogger e-diote said...

- "Rouler à tombeau ouvert",
- "Pisser dans un violon",
- "Jeter l'argent par les fenêtres" (qui a pour équivalent en néerlandais "amener les sauts d'eau à la mer")

Tu voulais du travail ? nous tes fans on t'en donne !!!! LOL

4:39 AM  
Blogger e-diote said...

- "Manger comme un chancre"
- "Manger comme quatre" (mais comme quatre quoi d'abord ?)

5:20 AM  
Blogger e-diote said...

"Ce n'est pas piqué des hannetons" !

Je veux absolument savoir d'où elle vient celle-là !

Tu n'as plus le choix !

8:17 AM  
Anonymous Kate said...

Welcome back! Argh!

5:32 PM  
Blogger Yo said...

rire jaune
peur bleue
voir rouge

1:07 AM  
Anonymous Anonymous said...

Faut pas Pousser mémé dans les orties ???

11:43 AM  
Anonymous alola71 said...

une de mes expressions favorites qui dès que je l emploi me fait sourire intérieurement
"y a un rhinocéros sous le caillou"
A ta plume !!

9:48 AM  
Anonymous Anonymous said...

se faire rouler dans la farine
voilà une belle expression !

2:27 AM  
Anonymous Anonymous said...

Moi je propose faire caca, sans ironie aucune, mais interesse de voir d' ou le terme caca, ou son derive cacou viennent..

10:47 AM  
Anonymous Mon pote le Guillou said...

J'aime bien tous les "à la" :

"à la vas-y que je te pousse",

"à la mords-moi le nœud" (j'adore !),

"à tire-larigot", etc.

J'aime aussi "Marie couche-toi là" et "sainte nitouche", "ne pas laisser sa part au cochon".

Dans un autre registre, j'ai passé une soirée avec des Bretons, qui m'en ont appris de bonnes : "lever le coude", "vider les fonds de caves", ou encore "avoir bien/mal fait/monté sa charretée" (!!!).

Autres :

"avoir de le peau de sauc' devant les yeux",
"avoir les yeux dans le cul",
"valoir peau de balle",
"ne pas valoir tripette", etc.

Question surprenante : j'ai entendu un monsieur très cultivé me dire qu'il en avait vu "des vertes et des trop mûres". Sur le coup, j'ai tilté : "des vertes et des PAS mûres", et après réflexion, j'ai bien dû reconnaître que c'était plus logique "des vertes (d'une part) et des trop mûres (d'autre part)". Quelle est l'expression au départ ?

Heureusement qu'e-diote a déjà demandé pour les hannetons...

12:07 PM  
Anonymous Marie claire said...

Comme promis je te laisse mon petit commentaire.... Tout d'abord j'ai passé un excellent moment à lire ton blog!!
Alors moi je te propose :
"ne pas pousser mémé dans les orties"

11:50 PM  
Anonymous desplanques said...

J'ai une expression à proposer mais elle ne necessite pas d'explication: "C'est pas une fois qu'on a fait dans sa culotte qu'il faut serrer les fesses" En fait je venais sur votre blog uniquement pour vous faire part de la parution de mon livre:"Tableau noir et gyrophare" aux éditions Orphie. Je me permets aussi de vous donner l'adresse de mon blog:
http://juliendesplanques.en-normandie.com/
cordialement
Julien Desplanques

5:22 AM  
Anonymous Anonymous said...

"faut pas pousser mémé dans les horties","il a pas inventer la poudre" ou une variante,"si la poudre pête, c'est pas grace à lui"

2:00 PM  

Post a Comment

<< Home