Monday, February 07, 2005

il vous "manque une case"? encore faut il savoir compter!


Il devait être fort en géographie ce type! Posted by Hello

Toujours intéressé pour trouver des histoires truculentes nous laissant en héritage des expressions courantes, je dois dire que pour celle-ci, je n’ai pas été déçu, lisez plutôt, ça vaut son pesant d’or !
En 1758 en Autriche, un petit garçon naissait (pas loin de chez Sissi, comme quoi !), il s’appelait Frans Josef Gall et il avait un brillant avenir de savant devant lui. Effectivement, nous devons à cet homme illustre l’invention, au début du XIXe siècle, d’une science révolutionnaire : la phrénologie. En quoi cela consiste ? Tout simplement à découper (au sens figuré) le cerveau en plusieurs morceaux et attribuer à chacun d’eux une fonction. L’idée ne semble pas si mauvaise au départ puisque nous savons aujourd’hui qu’il y a effectivement plusieurs zones distinctes dans notre cervelle mais il faut imaginer sur quelles genres de preuves scientifiques, à l’époque, on pouvait appuyer ces affirmations. D’autant plus que cet homme, généreux dans l’effort et la créativité, ne dénombra pas moins de 38 divisions géographiques de notre si complexe encéphale dont je vous livre quelques exemples :
case n° 10 : l’estime de soi ,
case n° 13 : la bienveillance,
case n° 14 : la vénération,
case n° 15 : la fermeté,
case n° 17 : l’espérance,
case n° 18 : la merveillosité,
case n° 19 : l’idéalité,
case n° 20 : la gaieté,…
Pour compléter le tableau de ce découpage précis, ce charlatan expliqua que les différentes formes de la boîte crânienne pouvait mettre en évidence certaines caractéristiques et capacités intellectuelles des individus ; du genre, puisque l’intelligence est situé à l’avant du cerveau, avoir le front haut est plutôt bon signe.
En tout cas, je pense que vous aurez compris vous même, sauf si on vous a enlever les cases 4, 12, 27 et 32, l’origine des expressions « avoir une case vide » ou « manquer une case ».
D’autres expressions ont d’ailleurs, elle aussi, cette science comme origine : « avoir la bosse des maths », « la bosse du commerce », …
Je dois quand même préciser, que ce type a été plus ou moins éjecté de son pays natal, où l’on trouvait ces idées un peu farfelues, et après plusieurs vaines tentatives dans différents pays européens, il atterrit finalement en France, où il connût bien sûr son heure de gloire , Balzac, lui même, fût un de ces plus fervents adeptes.
Je me sens la tête plus légère tout d’un coup, qu’est ce qui m’arrive ?
Eh ! Numéro 8, reviens ici tout de suite, c’est pas l’heure de manger !



3 Comments:

Blogger coyote des neiges said...

Bon, tu as encore omis d'expliquer pour les ignares comme moi qui n'habitent pas la métropole de la langue française universelle et mégatemporelle subplanétaire (cherche pas, je dis n'importe quoi, pour me venger) ÇA VEUT DIRE QUOI CETTE EXPRESSION???? Moi, il me manque des données...

Grrreumeuleumeuleu... (je grommele).

3:01 PM  
Blogger laurentdebx said...

oups, pour une fois tu as raison, j'ai vraiment omis de définir la signification intinsèque de cette expression.
Dire de quelqu'un qu'il lui manque une case cela revient à lui dire qu'il est un peu débile, ou un peu fou. Son cerveau n'étant pas complet il n'assure pas toutes les fonctions "vitales" du raisonnement.
J'espère que ces explications suffiront sinon, il faudra ajouter une case n°39 aux coyotes!

11:50 PM  
Blogger Yo said...

En tout cas ça nous aura permis de découvrir le cri du Coyote des Neiges : le Grrreumeuleumeuleu.
Aah la vie des bêtes...

4:06 AM  

Post a Comment

<< Home