Thursday, February 03, 2005

"Avoir un ticket", j'attend toujours le mien!


jolie décolleté! Posted by Hello

Avant de développer mon explication sur l’origine de l’expression « avoir un ticket », je souhaiterai éclaircir un point afin d’éviter d’être la cible de la levée de boucliers qu’occasionnera certainement la fin de cet article. Je ne suis qu’un messager ! Les expressions sont créées par la « sagesse populaire », qui transporte le langage et le fait évoluer à travers le temps. C’est d’ailleurs ce qui rend ce sujet si passionnant !
« Avoir un ticket » pourrait nous faire croire, dans un premier temps, à un rapport avec le ticket de cinéma. Il serait facile de penser qu’une belle fille montrant ostensiblement une attirance pour un être du sexe opposé (ou pas d’ailleurs) conduirait l’objet de sa convoitise à prendre la belle par le bras pour la mener sur le champs dans une salle de cinéma, de préférence de type « arts et essais ». Qui pourrait pourtant croire une chose pareille possible ? Le romantisme masculin étant ce qu’il est, dans le meilleur des cas, elle se verra proposer un verre, histoire de faire connaissance, enfin au moins échanger les prénoms.
L’expression provient en fait de la même période que l’article précédent, la deuxième guerre mondiale, ainsi que des années qui suivirent. Le ticket dont il est question est en fait celui du rationnement, ces petits bouts de papiers qu’utilisaient nos aïeux pour se rendre dans les différents commerces alimentaires. Ces tickets, par leur rareté, étaient très précieux et suscitaient beaucoup d’envies et de convoitises.
L’époque était donc difficile et les motifs de satisfactions plutôt rares. Une femme qui montrait son attirance pour un homme procurait à ce dernier une joie immense et inattendue, presque aussi grande que celle de trouver un ticket de viande !!!
Ne jugez pas trop vite la rudesse sentimentale de mes ancêtres masculins, parfois la « faim » justifie les moyens !!!
Ne devrait on pas plutôt dire aujourd'hui "avoir un ticket-resto"?

5 Comments:

Blogger coyote des neiges said...

Ici, l'équivalent québécois, c'est : «pogner»

Exemple : «je pogne pas avec les gars», ou bien : «Je me suis pogné un gars hier»

Ne pas confondre avec «se pogner le cul» (équivalent québécois de l'expression de ton article précédent)!

8:04 AM  
Anonymous Anonymous said...

tres jolie.
la st valentin "avoir un ticket-resto" bientot d actualité.

10:55 AM  
Anonymous Anonymous said...

i will bookmark this blog on green day concert ticket Nice to see a different perspective. I have a similar blog here green day concert ticket

2:45 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hey, you have a great blog here! I'm definitely going to bookmark you!

I have a kuhn
site/blog. It pretty much covers kuhn
related stuff.

Come and check it out if you get time :-)

2:43 AM  
Blogger Jani said...

Hey here is a site that actually gives away FREE tickets to Las Vegas shows. They have other useful information regarding Las Vegas getaways and elton john tickets Check it out elton john tickets

6:32 PM  

Post a Comment

<< Home