Monday, January 17, 2005

"Dés potron minet", j'en baille d'avance


matinal, peut être, mais siestard quand même! Posted by Hello

L’expression choisie cette fois s’appuie sur le mot potron qui, par des circonvolutions diverses et des évolutions variées de la langue française, vient de "poitron", qui lui-même vient de "poistron", du latin posterio, postérieur : le derrière, donc. Oui, je sais ! Encore une attaque au dessous de la ceinture. Mais faut il me jeter la pierre (Pierre) alors que je n’y suis pour rien si la sagesse populaire utilise les moyens mémnotechniques dont elle dispose pour retenir les expressions française : l’éternel « pipi-caca »?. Cela dit, il s’agit donc ici d’évoquer le postérieur d’un animal, ce qui en atténue bien la portée provocatrice, onvenons en!
« Dés potron minet » signifie aussitôt que l’on voit le derrière des chats, donc assez tôt le matin. Trois remarque peuvent être ajoutées toutefois :
La première, l’expression originale était « dés potron jacquet », jacquet signifiant écureuil, en normand, animal réputé visiblement pour son réveil matinal. Mais bon, il est déjà difficile de maîtriser la langue française, alors s’il faut y ajouter le normand, impossible de s’en sortir !
Deuxième remarque, on observe quelquefois une variante, « dés patron minet », celle ci suggérant qu’une présence à l’aube, sur le lieu de travail, permettrait d’apercevoir la partie postérieure du chef. Je suis tenté d’émettre quelques doutes sur ce point car tout ceux qui ont eu un chef une fois dans leur vie savent que cette partie de l’anatomie est le plus souvent, chez cette individu, non visible car collée à la chaise qui la supporte toute la journée.
La troisième remarque est plus une interrogation, y aurait il un lien avec l’expression « avoir la tête dans le cul », quand on se sent un peu vaseux le matin au réveil ? Si c’est le cas, pauvre chat !

5 Comments:

Blogger coyote des neiges said...

J'ai une expression similaire pour toi : "Se pogner le cul". Un peu plus explicite, bien sûr, et employée au Québec couramment (nous sommes un peuple de feignants). "Pogner" est un verbe très courant qui signifie "attraper" ou "saisir" (selon le contexte : on va pogner le rhume, par exemple, ou bien on pogne avec les gars si on est très populaire auprès de ceux-ci, ce qui n'est pas trop mon cas, mais bon.)
Donc, on se pogne le cul là ou les Français se tournent les pouces. On a quand même de l'imagination, quand il s'agit de ne rien faire!

12:48 AM  
Blogger Yo said...

Coyote -> Je me demande comment tu peux te pâmer devant mes expressions... les tiennes sont 1000x mieux!

2:13 PM  
Anonymous Anonymous said...

m'enfin, si tu es un fan du père noël, tu ne peux pas avoir toutes les qualités et regarder aussi tf1 et m6.

6:11 AM  
Blogger Bartlebooth said...

Pour "patron minet", voir "Artaud le Mômo" (1947), d'Antonin Artaud : la deuxième partie est intitulée "Centre-mère et patron-minet". En voici un extrait :

C'est sexe carne
ce totem refoulé,

c'est une viande
de répulsion abstruse
ce squelette
qu'on ne peut
mâtiner,

ni de mère, ni
de père inné,

n'étant pas
la viande minette
qu'on copule
à patron-minet.

[...]

Et il fallut ventre à ventre cogner
chaque mère qui voulait pénétrer

chatte-mite en patron-minet

dans l'exsangue tube insurgé

comme au centre
de la panacée :

chatte-mite et patron-minet
sont les deux vocables salauds
que père et mère ont
inventés

pour jouir de lui au plus gros.

4:43 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hey, you have a great blog here! I'm definitely going to bookmark you!

I have a cheaptickets.com
site/blog. It pretty much covers cheaptickets.com
related stuff.

Come and check it out if you get time :-)

2:43 AM  

Post a Comment

<< Home